Noam JANCO - Témoignages et avis - Isifa Plus Values
P1030682

NOAM JANCO, BTS Professions Immobilières

19 ans, Conseiller Immobilier chez Orpi, PARIS OUEST

1. Peux-tu nous décrire ton parcours scolaire ? Pourquoi as-tu choisi un BTS en Professions Immobilières chez Isifa Plus Values ? 

J’ai eu un parcours assez classique… En seconde, on m’a orienté vers un parcours STMG, donc j’ai suivi sans vraiment chercher d’alternative. Si je me suis retrouvé spécifiquement chez Isifa Plus Values, dans le cadre de l’immobilier, c’est parce qu’une de vos élèves est mon amie et ne voulait pas se retrouver seule en cours. C’est également grâce à Sofia Lamart, ma conseillère. Son accompagnement m’a vraiment convaincu de rejoindre cette école. Pourquoi l’immobilier ? Tout simplement parce que j’ai baigné dedans depuis tout petit. Mon père a commencé à travailler dans ce secteur quand il avait 16 ou 17 ans et j’ai décidé de suivre ses pas.

 

2. Considères-tu que le cursus d’Isifa Plus Values ait bien répondu à tes attentes ? 

Je viens de commencer ma formation mais, pour l’instant, les formateurs répondent vraiment à mes attentes. Ils ne sont pas simplement là pour dispenser leur cours, mais vraiment pour nous transmettre quelque chose. Ils ne sont pas indifférents si on réussit ou on échoue pendant un examen, par exemple, ils sont vraiment préoccupés par le fait de nous apprendre le métier et développer nos compétences. 

 

3. Quels sont les formateurs, formatrices ou les matières qui t'ont le plus apporté au cours de ta formation ? 

Le droit, sans hésitation. On peut croire, vu de l’extérieur, que le droit n’est pas étroitement lié à l’immobilier et pourtant c’est une matière essentielle. Dans le droit de l’immobilier, même certains de nos professeurs ou nos managers ne sont pas toujours au courant des dernières règlementations, qui évoluent constamment. Si on est vraiment impliqués dans cette matière, on peut parfois rattraper les erreurs de nos responsables et c’est assez valorisant ! 

 

4. Quel est ton projet professionnel, à l’issue de cette formation ? 

Au-delà du BTS, j’aimerais personnellement aller jusqu’au MBA. C’est un diplôme qui donnera accès à plein d’opportunités que je n’aurai jamais avec un niveau Bac +2. Mon objectif est de travailler dans la gestion de patrimoine, donc ce niveau d’études sera vraiment indispensable en ce qui me concerne. En sortant du BTS, on peut faire de la gestion, mais les opportunités sont limitées. 

 

5. Auprès de quelle entreprise travailles-tu en alternance et comment as-tu réussi à décrocher ton contrat ? 

Je travaille chez Orpi, à Levallois, qui est une grande société d’immobilier. Pour ceux qui lisent ce témoignage, si vous avez des biens à vendre, n’hésitez pas à me contacter ! Sachant que j’habite assez loin, ça me fait de la route, mais je préfère travailler ici, dans les beaux quartiers. D’une part pour la partie financière, les biens coûtent plus cher, mais aussi pour côtoyer les bonnes personnes et m’ouvrir des portes par la suite. J’ai décroché mon contrat grâce à Sofia Lamart, ma conseillère. J’ai vu plusieurs sociétés qui ne me convenaient pas et Sofia a réussi à trouver des entreprises et des employeurs qui me correspondent vraiment. Je suis quelqu’un d’assez extraverti et tous les patrons n’apprécient pas forcément ça. Son accompagnement m’a aidé à cibler les structures qui sont vraiment compatibles avec ma personnalité… 

 

6. Quels sont les éléments qui ont fait la différence dans le cadre de ton accompagnement ? 

Alors, comme je le disais, c’est elle qui a trouvé l’entreprise qui m’a embauché. Beaucoup d’autres écoles ont essayé de me rassurer en me disant de ne pas m’inquiéter, de m’inscrire et qu’ils m’aideraient à trouver une alternance. La seule personne qui prenait vraiment le temps de m’accompagner, m’envoyait des messages ou m’appelait régulièrement, c’est Sofia, qui est devenue ma conseillère en formation. On s’est entraînés en faisant des mises en situation, pour les entretiens. Elle m’aidait à rédiger mes mails lorsque je voulais contacter l’entreprise, elle parlait à l’employeur en cas de pépin et aucune autre école ne proposait cet accompagnement. 

 

7. Recommanderais-tu le BTS en Professions Immobilières à ton entourage et pourquoi ? 

Je ne le recommanderais pas à n’importe qui… Pour vraiment réussir dans le BTS en Professions Immobilières, il faut aimer l’immobilier. Les gens se font souvent des idées, sans vraiment savoir ce que ça implique. Si un jeune essaie de faire ce métier pour l’argent, il finira par s’endormir en classe ou passer son temps sur son téléphone. Si, au contraire, il aime vraiment ce métier pour ce qu’il est, alors il peut se jeter sur l’occasion et pourra se professionnaliser très rapidement avec un BTS. C’est un domaine qui, même s’il n’est pas au top en ce moment, connaît très rarement la crise. Pour quelqu’un qui n’est pas trop sûr de lui, je dirais plutôt de s’orienter vers le BTS NDRC ou quelque chose de plus général. Quand quelqu’un est intéressé, dans mon entourage, je recommande donc de venir me poser des questions sur la formation avant de se lancer. Le BTS se fait en seulement 2 ans et si la personne est intéressée, elle se rendra compte que l’immobilier est un secteur très vaste dans lequel on peut trouver plein de spécialisations différentes (vente, gestion, syndic, etc.).

 

Plus d'informations ?